Bienvenue sur le site de Kay-Joon

 

Visiteur inconnu,
Amoureux des arts en perdition,
Habitué de l’absinthe, qui que tu sois, bienvenue dans ma chapelle !

kj

Ici,
pas de linge plié en quatre,
ni de tasse de thé qui ne soit pas ébréchée,
mais parfois le fantôme d’un lapin blanc
qui se carapate entre les couchers de soleil

Chausse tes lunettes en forme de pique, coeur, carreau ou trèfle,
je t’embarque sur la caravelle aux milles songes.

Les monstres s’y baladent fièrement,
le calice à la gueule et la griffe infidèle.

 

Sois averti,
il y a de la poussière d’or dans les regards qui se posent sur toi !

 

Kay-Joon

 
Portails, Les Oiseaux de feu